Bienvenue au Centre Hospitalier Sud Gironde

CANCÉROLOGIE

Le centre hospitalier Sud Gironde prend en charge les patients pour des pathologies cancéreuses, permettant à un patient atteint de cancer d’être pris en charge proche de son domicile tout en bénéficiant des moyens diagnostics et des traitements répondant aux référentiels établis par l’Institut national du cancer (Inca) qui garantit à chaque patient une prise en charge optimale depuis l’annonce jusqu’à la vie après le cancer.

L’établissement appartient au réseau de cancérologie d’Aquitaine. L’organisation et la coordination des activités en cancérologie qui sont mises en œuvre sur le centre hospitalier Sud Gironde se font sous couvert du Centre de Coordination en Cancérologie (3C) du CHU de Bordeaux, centre de référence auquel il adhère depuis le 01 février 2014, assurant à chaque patient une prise en charge optimale grâce à :

  • La pluridisciplinarité des décisions des traitements anticancéreux à travers l’organisation des Réunions de Concertations Pluridisciplinaires (RCP)
  • Une prise en charge globale du patient et des informations de qualité à travers le Dispositif d’Annonce et un temps de coordination paramédical

Les Réunions de Concertations Pluridisciplinaires sont des réunions qui rassemblent des médecins de différentes spécialités afin de décider de la stratégie thérapeutique pour chaque patient en conformité avec les référentiels de traitements régionaux et/ou nationaux.  Elles se font en visioconférences avec les équipes du CHU.

Le Dispositif d’annonce est organisé dans l’établissement et permet au patient de bénéficier :

  • D’un temps médical d’annonce et de proposition de traitement, Programme Personnalisé de Soins (PPS).
  • D’un temps d’accompagnement soignant (TAS) de soutien, d’informations, de repérage des besoins assuré par des infirmières spécialisées.
  • D’un accès à des compétences en soins de support (soutien psychologique, soutien social, soutien nutritionnel, socio esthéticienne…)

Le Temps de Coordination Paramédical, s’articule entre les différents acteurs de soins, hôpital/ville pour un suivi personnalisé du patient.

 

Un service de chimiothérapie

Le service de médecine ambulatoire partage les locaux avec la chirurgie ambulatoire et l’hôpital de semaine médico-chirurgical. Situé au rez-de-chaussée il a un capacité de 2 chambres équipées chacune de 2 fauteuils (partagés avec les autres médecines ambulatoires). Il bénéficie de lits supplémentaires si besoin grâce aux lits de chirurgie ambulatoire ou d’hôpital de semaine.

Le service de médecine ambulatoire est ouvert du lundi au vendredi de 9h à 16h30 sauf le mardi de 8h30 à 18h30.

Les chimiothérapies sont dispensées le mardi, le mercredi et le jeudi.

 

Composition de l’équipe

Dr B. CAUMONT : médecin responsable du service

Dr N. TRUFFLANDIER : médecin oncologue (le mardi)

Dr A. DHUNDASS : médecin attaché de médecine gastro-entérologique

Un interne en médecine

Une équipe paramédicale composée de :

  • 1 cadre de santé
  • 2 infirmières
  • 1 aide-soignante
  • 1 ASH

D’autres professionnels contribuent à la prise en charge des patients :

Dr. ROCHE : soins palliatifs et douleur

Une psychologue (mercredi et jeudi pour les chimiothérapies et le lundi pour l’ETP Onco)

Une équipe d’addictologie

Une diététicienne

Une assistante sociale

Un réseau externe (la Ligue Contre Le Cancer) intervient ponctuellement auprès des patients

  • Une socio-esthéticienne est présente 3 heures tous les mardis (convention signée avec La Ligue)
  • …et des services gratuits proposées par La Ligue (DOM’APASEO)

 

Un atelier d’Education Thérapeutique (ETP) en Oncologie

Depuis l’ autorisation de l’ARS en février 2014, cet atelier est animé par les infirmières du service et proposé aux patients dans le but de contribuer à l’amélioration de l’état de santé et à la qualité de vie de personnes en cours de traitement  et après le traitement, afin de permettre une réinsertion sociale de bonne qualité.

  • Des moyens ont été attribués par le Centre Hospitalier Sud Gironde :
  • Des moyens matériels (salle, matériels de relaxation et d’APA, supports pédagogiques divers …)
  • Des moyens humains (un éducateur en Activité Physique Adapté, un temps de psychologue, un temps de diététicienne, un temps d’Assistante Sociale …)
  • Des moyens logistiques (restauration sur place offerte aux patients lors de l’ETP)

L’ETP oncologie est proposée en deux phases :

  • Phase 1 : pour les patients en cours de traitement
  • Phase 2 : pour les patients en post traitement.

Le service de gynécologie a reçu les autorisations de l’ARS dans les deux principaux domaines que sont la prise en charge du cancer du sein et la prise en charge de toutes les pathologies cancéreuses gynécologiques (pelvis).

Les prises en charge sont étudiées afin que celles-ci soient réalisées en réduisant au maximum les délais d’attentes.